25/11/2006

pèpère

quand un être s'éteint la douleur s'éveille.

il nous manque , on se souvient , mais ce n'est plus pareil

 

pèpère

cet aprés-midi là , ce fut pour moi

l'enfer quand tu nous as quitté  sans qu'on ne

puisse rien faire.

ne laissant dans mon coeur que larmes et

douleurs.

derrière toi , et devant moi la porte s'est refermée

mais je sais que là haut , tu continue a nous aimer.

          fin

images

 

Issou_pf

19:26 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

hoooo pèpère pèpère hubert tu es parti là haut , beaucoups trop tôt!! quesque tu pouvais nous faire rire avec toutes ses bétises que tu nous racontais (sans oublier les couenne de lards!) et le curé de tourinnes oh mon dieu vous ne parliez pas de la messe lol non hubert je ne t'oublierais jamais au grand jamais!!!
j'ai passé beaucoups de temps de mon enfance chez vous t je garde pleins de souvenirs... puis mèmère n'as pas voulu accepter ton départ et quelques semaines plus tard elle nous quittais pour te rejoindre n'es-ce pas une belle preuve d'amour? je sais qu'avec mèmère lilly là haut avec toi , tu es bien pèpère!!!

Écrit par : angeline (gewie) | 05/12/2006

Les commentaires sont fermés.