02/01/2006

tu oublie que l'amour est une merveilleuse follie.

sans lui, ma vie ne serait qu'une lomgue suite d'heures vides.
je ne pourais plus m'eveiller devant l'aube naissante ou a l' epanouissement d'une rose.
son visage rayonnant, splendide continue a me tourmenté le contacte de sa main, le charme mystérieux et enchanté.
le destin voudrait qu'il me mette de nouveaux a l'epreuve les sentiments vivant hors du temp.
mais tôt ou tard, notre amour devra se mesurer a la réalité qui nous entoure,carla solitude de mon coeur est immence.
et maintenant ont dirait qu'a la lumière du jour,la seule personne que j'ai aimée est perdue pour toujours.
et soudain,une impression de vide infini, un tourbillon de douleur,  dans le quel il me semble que je me noye.
ont dirait que cet instant ne finira jamais , mon coeur est au désespoir,mes larmes surgissent cette douleur me devorre.
douleur, tristesse,résignation tout cela est-il necessaire pour que le bonheur surgissent ensuite?
apres bien des difficultés, il faut que l'ont se sacrifie.
le sourire a disparu de mes lèvres, il ne reste que de l'amertume au fond de mon coeur.
mon coeur bat la chamade dés que je pense a lui,cette douleur qui m'envahit, m'enpèche de l' oublier.
                      fin angeline

21:22 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.